menu
       
bigpic1
noir haut gauche noir haut droit
blanc haut gauche blanc haut droite
Parti sur une pop boisée aux accents de Low Barlow ou des Modern Lovers, la musique de Michel Sardon s'est peu à peu étoffée, affirmant d'une part un son plus rock et s'ouvrant également à de nouveaux rythmes et à de nouvelles ambiances...

Après avoir voyagé le temps d'un disque dans la peau de Malaussene, Michel Sardon s'est intéressé à la chanson française et à des influences ragga rock. La musique de Michel sardon ressemble donc de plus en plus à un melting pop, exprimant parfois la mélancolie mais souvent la rage de vivre dans une société pour laquelle le jeune Sardon ne semble pas être fait.
Le choix de plus en fréquent de la langue française permet ainsi de décliner une poésie sociale, en rupture avec le romantisme mâtinant la scène française (nouvelle ou ancienne).

Michel Sardon tente ainsi de faire le grand écart entre les bérus, Brassens et les Pixies...

Les champs de la résistance (liberterre) (2012)
téléchargement morceauxhaut débit
descendons dans la rue ogg ogg mp3 mp3
AAA ogg ogg mp3 mp3
A bas le nucléaire ogg ogg mp3 mp3
Une Charogne ogg ogg
La décroissance ogg ogg
Frances Farmer ogg ogg
Le Triple A ogg ogg mp3 mp3
OGM Pas ogg ogg
Jeudi Noir ogg ogg
Résistance ogg ogg mp3 mp3

descendons dans la rue (2007)
écouter haut débit
téléchargement Cd entier zip
téléchargement morceauxhaut débit
descendons dans la rue ogg ogg
telechargez moi ogg ogg
fuck the 4x4 ogg ogg
sensation ogg ogg


Contrat Creative Commons
téléchargement morceauxhaut débit
OGM Pas ogg ogg
Frances Farmer ogg ogg
Une Charogne ogg ogg
La décroissance ogg ogg
Jeudi Noir ogg ogg
Le Triple A ogg ogg mp3 mp3
AAA ogg ogg mp3 mp3
A bas le nucléaire ogg ogg mp3 mp3
descendons dans la rue ogg ogg mp3 mp3

Contrat Creative Commons
Michel Sardon, écologie, anarchie, résistance, Dadvsi, DRM, politique, promesse, universal, verrou, 4x4, climatique, clip, dakar, musique, paris, pétrole, embouteillage, planete, réchauffement
logo

streaming
lecteur embarqué

partage
code HTML

download
. ogv (36 Mo)
Clip - Fuck the 4x4
logo

streaming
lecteur embarqué

partage
code HTML

download
. ogv (35 Mo)
Le Triple A (AAA)
Cd: descendons dans la rue
The French Touch: [...] C'est ici à la chanson française que s'attaque Michel, et si la droite avait son Sardou, la (vraie) gauche a désormais Sardon. [...] Le message est ici bien évidemment le plus important et Michel Sardon prend un malin plaisir à le faire passer en parodiant un chanteur ou un style sur chaque titre. Du grand art !
voir l'article complet
Silence: En quatre titres, à l'acent plutôt rock, mâtiné de reggae, le chanteur dénonce les mensonges de politiques (ah les "beaux" discours de Nicolas et de Ségolène !) et en appelle à la résistance dans la rue, s'en prend à l'industrie du disque ainsi qu'aux fans de 4x4.
voir l'article complet

C’est au cœur de sa Normandie natale, encore en pleine adolescence, que le jeune Michel Sardon s’émeut de l’existence d’une musique jusqu’alors inconnue. C'est à la lecture d’un numéro de Best couvrant un énième come-back du groupe Pink Floyd que le jeune sardon découvre l'existence des Pixies. La médiathèque municipale de la ville voisine, devient alors bien vite le théâtre de rencontres avec des vinyles, puis des Cds estampillés "musique pas comme les autres", comme autant de remparts face à la coercition du milieu éducatif et familiale. Et ce n’est que quelques années plus tard que Michel, décide de braver le consensus familiale selon lequel la musique serait un domaine réservé aux autres. Il se lance alors dans ses premiers accords. Le frôlement des cordes devient rapidement créatif, exorcisant ainsi ce mal insondable qui le ronge depuis sa plus tendre enfance. Accompagné par quelques amis, les compositions se succèdent au gré de ses séjours en Normandie et en Angleterre, pour finir à Paris où Michel se lance dans la M.A.O et le D.I.Y !

Sur sa lancée, Michel lance en 2001 dadaprod, cherchant à créer un nouvel espace non marchand où la musique s’échange sur Internet ou via des Cd-R.
En totale opposition par rapport aux mastodontes de l’industrie du disque, dadaprod fustige les fossoyeurs de la création, revendiquant une musique libre où les artistes ne seraient plus des comptes en banque appartenant à la jet-set où des élus dans des programmes autant racoleurs que mercantiles. Michel décide alors de décliner sa sensibilité musicale au gré de plusieurs projets solos, comme banga (créant ainsi le mouvement punk-folk) et brazil, plus ouvert à la musique instrumentale.

Ils appartiennent déjà au passé...

23 May 2009, Raymond Bar - Clermont-Ferrand (20h00 - concert de soutien aux prisonniers politiques [77 Av E. Michelin], 5 euros)
02 Nov 2008, Espace chambon - Cusset (18h - Contre sommet sur l'immigration, paf libre)
20 Jun 2008, - Paris (19h - accès libre - http://www.libreacces.org/, )
04 May 2008, Tv Bocal - Paris (19h - 12 villa Riberolle 75020 [FRAP 2008], PAF libre)
18 Feb 2008, - Paris (21h30 - 7/9 rue Francis de Pressensé 75014 [scène ouverte], )
12 Jan 2008, L'Antirouille - Paris (21h00 - 5 rue Moret - 75011 Paris [M° : Oberkampf, Menilmontant], Entrée Libre)
03 Jan 2008, Le Pix Bar - Paris (20h - 49 rue Pixerecourt 75020, PAF libre)
10 Oct 2007, au magique - Paris (21h30 - http://www.aumagique.com/, PAF libre)
noir bas gauche noir bas droit
blanc bas gauche blanc bas droite
 
bigpic2
 
Ce site a été optimisé pour Mozilla et FireFox. En cas de problème, contactez notre webmaster